Vous êtes ici :   Accueil » Paru dans Alpes et Midi du 4 avril 2024
 

Paru dans Alpes et Midi du 4 avril 2024

Alpes et midi.png

Embrun. Le chœur du Roc fête ses 40 ans !


Culture. Le Chœur du Roc est l’un des piliers de la vie musicale embrunaise. C’est un ensemble d’une quarantaine de choristes qui se retrouvent toutes les semaines pour répéter un programme riche et varié.


AmpesEtMidi.webp
La président du Chœur du Roc Jean-Luc Piffault et la secrétaire Charlotte Delesalle
présentent l'affiche du concert "MISA CRIOLLA" - Photo Alpes et Midi-MCRL


S’il a fêté ses 40 ans à la fin de 1983, la genèse du chœur est beaucoup plus ancienne : en effet une formation chorale appelée « chœur du Real » existait déjà au milieu des années 50, dirigées par M. Marrel et   M. Allix. Elle a continué à rassembler les amateurs de chant sous cette identité, jusqu’ en octobre 1981, quand Gérard Fournet décida de la baptiser « Chœur du Roc ». Mais c’est en septembre 1983 qu’elle acquiert une vraie solidité, avec le chef Guy Jartoux. Les répétitions deviennent régulières, le répertoire s’étoffe. Deux concerts sont organisés au cours de l’année1984, deux autres en 1985, avant le grand rassemblement de Pentecôte dont Guy Jartoux a l’initiative : 200 choristes provenant de plusieurs chorales chantent ensemble le 14 mai en la cathédrale d’Embrun.

Cet évènement sera les prémices de ce qui deviendra le Festival Européen de Chant Choral d’Embrun, dont la première édition se tiendra les 21 et 22 mai 1994. L’évènement sera renouvelé tous les deux ans.
Guy Jartoux dirigera le chœur jusqu’en 2003 et Esther Allan lui succèdera jusqu’en 2021, organisant à son tour de magnifiques concerts, souvent en soutien de causes humanitaires ; soucieuse de parfaire la cohésion du chœur, Esther Allan a également organisé de nombreux voyages pour ses choristes, qui sont ainsi allés chanter en Croatie, en Sardaigne, en Toscane, en Ecosse et au Portugal.


C’est actuellement le chef Tobias Sebastian DREHER qui a repris le flambeau. Formé au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris, et titulaire d’un diplôme de direction de chœur à l’institut supérieur de musique d’Aix-en-Provence, il a été chef de chœur à Metz, Besançon, Toulouse, Munich et Winchester. Mais comment a-t-il posé ses valises à Gap ? Il raconte : « A Pâques 2015, les sœurs de l’Abbaye bénédictine de Rosans m’appellent pour un remplacement au pied levé du rôle de l’évangéliste dans le chœur grégorien. Ce sera le début d’une collaboration sous forme de stages de technique vocale et de direction de chœur, sous l’impulsion du Père Sébastien Dubois, qui voulait par ailleurs créer une Maîtrise pour la cathédrale de Gap. J’ai donc quitté Munich, ma ville d’origine, fin 2016 pour fonder les Petits-Chanteurs. J’ai ensuite été recruté pour diriger Thélia et le Chœur du Roc. » 
Pour fêter ses 40 ans le Chœur du Roc proposera prochainement trois concerts, précisément les 19, 20 et 21 avril (Briançon, Gap et Embrun). Au programme : un chant en langue Quetchua en ouverture,   suivi de la Misa Criolla d’Ariel Ramirez, avec  les solistes Thomas Barnier et François Isserel-Savary et les instrumentistes Joëlle Albrand,  Piotr Chyc, Daniel Corticchiato, Pierre-Francis Mionnet, Michel Tirabosco,


►Avec la participation des Petits-Chanteurs des Hautes-Alpes.


Composée en 1963 par le compositeur argentin Ariel Ramirez (1921-2010), la Misa Criolla est une œuvre pour solistes, chœur et orchestre. Ecrite en espagnol, elle repose sur l’utilisation de la musique traditionnelle d’Argentine et de Bolivie et suit l’Ordinaire de la messe : Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus et Agnus Dei.
En 1962, le Concile Vatican II autorise la messe en langue vernaculaire. Cela permettra à Ariel Ramirez de penser sa messe créole en espagnol et de s’inspirer des couleurs musicales de sa culture. L’œuvre est publiée en 1965. Le Vatican l’inscrira à son catalogue d’œuvres et la désignera comme une "œuvre d’importance religieuse universelle". On pourrait considérer que la Misa Criolla fait partie des œuvres les plus importantes de la musique contemporaine argentine. Ramirez est également l’auteur du chant bien connu « A la huella, a la huella », (la version originale de notre « alouette ») qui conclura le programme.
Pour le tout nouveau président du choeur, Jean-Luc Piffault,  la « Misa » est un vrai challenge, qui a demandé beaucoup de travail. Venez nombreux les applaudir et, pourquoi pas, les rejoindre !

MCRL

Lien de téléchargement de l'article paru dans le journal du 3 avril 2024

AlpesEtMidi_2024-04-04.jpg


Date de création : 04/04/2024 15:26
Catégorie : - Information
Page lue 272 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !